The Blog with words & pics you like to check!

Articles tagués “Slackline

La Chute de l’Empire… ou l’Art du Rebond

Mon employeur met la clef sous la porte. Diantre! J’avais préalablement laissé divaguer ma plume dans un post dédié à la fermeture (oh combien douloureuse) de Slack.fr. Je ne reviendrai donc pas sur les causes de la chute de l’Empire Slack.

Ce furent sept confortables années passées à me prendre pour un king de la créa bien installé dans mon CDI. Le I, c’est pour « indéterminé », ça ne veut pas dire que c’est pour la vie, non, juste qu’on ne sait pas quand ça va s’arrêter. Un peu comme l’amour me direz-vous. Oui, c’est pareil, les plus naïfs pensent que c’est pour toujours mais au premier plan de licenciement qui passe, on se retrouve seul sur le bord de la quatre-voies tel un ce bon Médor sur la route des vacances. Des CDI j’en avais refusé avant celui-ci (ne souriez pas tout est vrai!) vous savez ce que c’est : la peur de s’engager, « et si ça durait vraiment pour toujours? » les questionnements habituels quoi… Eh bien voilà, je l’ai fait. Ma première expérience en CDI, waouh. Une expérience on ne peut plus formatrice sur le plan humain et artisitique, basée sur une franche camaraderie, une confiance mutuelle et réciproque, une volonté acharnée à ne pas rentrer dans un business plan taillé sur mesure, un esprit travailleur mais déconne, l’humour en fer de lance et la performance comme étendard.

Vous l’aurez compris, Slack.fr n’aura pas été une entreprise comme les autres (les vrais savent) et ce n’est pas un CDI que je vais regretter mais bien une famille créer de toute pièce avec ceux qu’on avait sous le bras quand il a fallu faire face à la disparition de notre pote le père fondateur, Damien. On s’est trouvé là, Charles, Quentin, Thibaut, Julien et moi, et nos femmes, et nos gosses ensuite, et on a fait ce qu’on faisait si bien avant, trouver notre équilibre. On l’imaginait moins fragile avant de basculer. Tant va la pierre à l’eau qu’elle coule…

Mais que ces notes funestes ne viennent ternir l’aube du matin à venir! Je souffle déjà sur les braises endormies de mon status de freelance, réchauffant mes sens endormis au brasero de mon inspiration, sentant gronder en moi une volonté mercantile, je ne pourrai contenir bien longtemps ma soif de marketing et de business! D’accord, je m’enflamme peut-être un peu, pardon. Bref, je reprends du service, ce post signe mon grand retour sur le marché de la photographie, brebis rangez vos agneaux, le loup sort du bois!

Libre nous étions, libres nous serons! Inch Allah!

ps : quelle surprise n’est ce pas? Avouez, aux vues de la qualité litéraire de ce texte, vous pensiez que j’allais annoncer mon entrée dans le monde guindé de la littérature francophone? Chaque chose en son temps mes amis, chaque chose en son temps…

Publicités

Nature Wants To Play !

001.1_130630.NG_OverAll.Slack

Retour en image sur le côté slackine de ces derniers Natural Games qui se sont déroulés, comme toujours, à Millau fin juin.

 

La côte de popularité du slackline continue de grimper en flèche et les slackliners étaient massivement présents. Des Gorges de la Jonte au « Village » les nouveaux funambules se bousculaient au portique. D’année en année, il est bon de voir le niveau et le nombre de slackliners talentueux se multiplier. Ils sont de plus en plus nombreux à se déplacer avec aisance au-dessus du vide, sans parler du niveau en jumpline qui a littéralement explosé ces dernières années.

Preuve en fut lors du contest sur le stand Slack.fr, où les enchainements de tricks se suivaient dans une cadence infernale. Le public, chaque année plus nombreux formait une masse compacte vibrant au rythme des jumps.

 

Dans cette atmosphère électrique, comment ne pas penser à notre ami Damien Mercier, instigateur du slackline en France, qui nous quittait il y a un an déjà. Ses exubérantes exclamations et son enthousiasme manquaient à n’en pas douter à tous celles et ceux qui l’ont connu. Il aurait été fier, il aurait certainement jubilé devant une telle foule venue applaudir ceux qu’il y a encore quelques années, on regardait comme des illuminés marchant sur un fil.

Il était présent à travers nous tous, ses amis, sa famille. Tu peux être fier de toi mon pote, longue vie à la slackline, nous ne t’oublions pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Festival Image et Neige

affiche festival images et neige

Il est d’heureux hasards, comme des opportunités qui ne se refusent pas. Lorsque Frédéric Boiteux – photographe  clusien et co-organisateur du festival Images & Neige – m’a contacté pour me proposer de parrainer l’édition 2013 du festival, je n’ai pu qu’approuver. Pour la troisième édition du festival, on m’offre donc la suite de Vincent Munier et Rémy Marion. Un honneur qui consiste à présenter un échantillon de mon travail à travers une exposition et une conférence.

L’expo intitulé « White Trash » retracera les déambulations hivernales dans lesquels j’ai accompagné mes acolytes riders – freeskiers, snowboarders, slackliners et bikers – durant ces dernières années.

Pour ce qui est de la conférence, expérience inédite pour moi, nous resterons dans l’univers de la planche à neige. L’entrée en matière se fera avec une présentation du dernier film de Gpsy Feelin : T.A.Z. puis une diffusion des images réalisées durant le tournage qui s’est étendu sur tout l’hiver 2012. S’en suivra une phase de blabla à propos de la photographie de ski, de l’approche que j’en ai et d’un échange avec le public qui nous l’espérons viendra nombreux.

Voici pour les news de fin et début d’année, rendez-vous en 2013, à Cluses du 25 au 27 janvier !

Et bonne année à tous !

triptique_web-1-2 triptique_web-2-2


Clin d’Oeil à l’ami Mercier

« Le roi est mort, vive le roi » Cela peut faire sourire. Pourtant cela aura été les premières paroles que Julien Millot m’aura dites lorsque nous avons appris le décès de notre ami, Damien Mercier, un des papas du slackine. Des paroles qui firent pointer un timide sourire sur mon visage trop triste.

La disparition de Damien le 1er Juillet dernier aura bouleversé un équilibre plus précaire qu’il n’y paraissait. Mais funambules de la montagne nous sommes; funambules nous resterons. Aujourd’hui, l’équipe Slack.fr a reprit sont équilibre et s’est agrandie pour voir ses rangs gonfler avec l’arrivée de Julien et la mienne.

Côté spirit, notre petit groupe d’ami slackeur organisa un petit hommage symbolique et à l’image de Damien. Nous nous sommes tous réunis autour des deux highlines qui lui étaient chères : Le Ritson Gap et le Hole de Mericer au Parmelan, sur les hauteurs d’Annecy.

Le lieu de la première highline française a attiré les foules durant ces cinq dernières années. Depuis sa première installation par Damien et Jon Ritson en août 2007, nombreux sont les adeptes de highline à s’être essayés au Ritson Gap. Des amitiés s’y sont forgées et la petite famille Slack.fr s’est vu grandir d’année en année.

Ces 4 et 5 août derniers, nous avons pu constater que la famille « slack » avait belle et bien prit de l’ampleur. Damien, en bonne figure paternelle du slackline français a su rallier une belle brochette d’amis à sa bannière. Sans compter les absents qui nous accompagnaient en pensées.

A cette assemblée d’amis proches, s’est joint la famille Mercier, pour que tous ensemble nous puissions rendre un dernier hommage à notre ami disparu.

Georges Brassens chantait son souhait d’être enterré sur la plage Sète sous un pin parasol, l’esprit de Damien quant à lui restera un peu sur les hauteurs de cette montagne qu’il aimait tant. Arvi l’ami !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A voir, quelques articles des missions slackline en compagnie de Damien et des amis, Les Fils de Thor, Between the Towers, Natural Games Bring Me High, Honeck Ta Mère.


Un Mag de Plus sur la Liste

Available in english 

Un nouveau venu dans la liste des magazines avec lesquels je collabore : Action Asia.

Ce mag outdoor basé à Honk Hong s’est trouvé très intéressé pas notre petit slak-trip en Nouvelle-Zélande et voilà un nouvel article sur le sujet!

La chance voulu qu’une photo de ski se glisse elle aussi dans le mag. Une belle séquence de Markus Eder à Temple Basin NZ.

Première parution et peut-être pas les dernière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.