The Blog with words & pics you like to check!

Articles tagués “LeicaM6

Porto Porto Portugal

058_150518.Portugal Porto – 08/05/15 Dernière étape citadine de ce rapide séjour portugais. La périphérie de la ville regorge de bâtiments abandonnés, les marques de la crise défilent de toutes parts. La cité est vieillissante, les bâtiments en décrépitude se confondent jusqu’au centre ville, là encore de nombreux immeubles vides pourrissent sur place. Porto, construit à flancs de collines, nous offre la vision de ses toits au dessus desquels pointent ses innombrables églises. Nous prenons la direction de l’église de Sao Francisco, qui sort du lot grâce – ou à cause – de son histoire atypique. Le culte y a été interdit après qu’elle fut jugée subversive pour ses dorures omniprésentes et son décorum surchargé. Un peu déçu par l’interdiction de prendre des photos – la qualité de celle de la brochure est déplorable. Nous attrapons quelques explications et anecdotes récitées par les guides à leur troupeau de touristes. Nous passons un peu de temps devant l’arbre de Jesse et le massacre des Franciscains pas les Maures à écouter des histoire que la brochure – décidément proche de l’inutile – ne raconte pas. Retour à l’air libre après une rapide visite des catacombes et de l’ossuaire des franciscains afin de poursuivre notre tour des vielles pierres. Ce que nous faisons consciencieusement toute la journée durant. Je me retrouve très vite à collectionner les graffitis d’un artiste local, Hazul, qui fait un travail remarquable dans les ruelles de la vielle ville. Matosinhos – 08/05/15 Pour notre dernière nuit, nous avons choisi un hotel entre Porto et l’aéroport. Un point pratique pour notre départ très matinal du lendemain. Nous pensions trouver un petit bord de mer coquet pour voir tranquillement le soleil s’y coucher. Pas de bol, c’est un port de pêche de conséquence avec ses hangars et des quais grillagés qui se dressent entre nous et la mer. Derrière le ciel rougit. En contrepartie, nous tombons dans la rue des restaurants de poisson avec leurs tonnelles qui empiètent autant sur la route que sur le trottoir. Des poissons de toutes sortes se font griller la pilule sur des braises, les odeurs nous attrapent les narines pour nous ouvrir l’appétit. Une brochette de skids et de gambas plus tard je suis convaincu d’avoir bien terminé cette escapade portugaise. Matosinhios – 09/05/15 La chambre d’hotel, bien que confortable, m’a laissé le souvenir pénible d’une nuit d’insomnie et de mal de dos rythmé par les basses du bar voisin et de ses alcooliques beuglant et vomissant sous ma fenêtre. Vaseux, je prends la route vers l’aéroport. Les journées qui commencent à 4h30 le matin ont tendance à être trop longues à mon gout.

LeicaM6 – Ilford DeltaPro400


Bacalhau, Batatas e Favas – Portugal

019_150518.Portugal

Murtosa – Rua Passadouros 57 – 06/05/15

Repas de midi avec nos hôtes, Francisco, Isabel et la grand-mère qui à l’air très vielle. Francisco écope du rôle de cuisinier pour ce qui semble être son plat de prédilection : bacalhau, batatas e favas (morue, pomme de terre et fèves) le tout copieusement arrosé d’huile d’olive. Je me régale du plat comme de l’instant.

La discussion passe du portugais, à l’espagnol – que nous ne parlons pas – au français et à l’anglais. Le tout ponctué de gestes nécessaires à la bonne compréhension de tous. Le résultat comme souvent dans ces cas de figure donne lieux à de grand éclats de rire, qu’on se comprenne ou non. Difficile de faire plus accueillant que ces retraités débordant d’attention.

Sao Jacinto – 06/05/15

Nous contournons le lagon par le nord en direction de Torreira avant de bifurquer vers Sao Jacinto, à l’extrémité Sud de la langue de terre, entre océan et lagune. Une plage sans fin, le vent et les embruns, le tout baignée dans une lumière écrasante. Nous restons rêveurs, hypnotisés devant les séries de rouleaux bruns chargés de sable qui viennent se fracasser sur la plage déserte. A part nous, quelques cyclotouristes jouent les baigneurs d’avant saison.

Notre voiturette de location patiente sur le quai du ferry-boat. Pendant ce temps, nous prenons un café dans un troquet où les habitués savourent la tranquillité de ce début de mai et l’absence du flot de touristes qu’on devine durant l’été.

Aveiro – 06/05/15

La Venise portugaise.Je ne lui trouve pas le charme que ces canaux promettent. Après l’isolement et la solitude de Sao Jacinto, la ville en plein ravalement de façade n’éveille en moi que l’envie d’en sortir. On tourne quelques heures. Sophie complète sa collection de photos de carrelage.

Costa Nova – 06/05/15

Retour sur la côte. Nous déambulons sur la côté avant de nous arrêter dans un petit rade de bord de mer. Le vent nous ronge les os, le soleil peine à filtrer à travers un ciel bouché, nous y sommes bien.

Vilar Seco – 07/05/15

Route vers Serra de Estrela et le sommet du Portgual. Que nous n’atteindront pas… Stop dans un charmant village de l’arrière pays, Vilar Seco. Arrêt au hasard d’un coup d’oeil, une dale rocheuse et une statue levant les bras au ciel nous interpelle. Rencontre avec Jesus et vagabondage dans un entrelacs de ruelles qui dessinent le hameau. Le soleil cogne dur sur les vielles maisons en pierres de taille granitiques. Les jardins sont déjà bien fournis et les orangers croulent sous les fruits qui pourrissent par terre. Un chien nous accompagne dans nos errances. Pataud, il se fait engueuler à chaque maison par les molosses de garde (et les roquet aussi d’ailleurs) mais semble s’en fiche. Il nous laisse à la voiture pour repartir d’où il est venu. Nul part.

Dolmen d’Antelas – 07/05/15

L’odeur de l’élevage de poulet jouxtant le site est plus marquant que le tas de terre que les panneaux indicateurs ont la prétention d’appeler « Dolmen »

LeicaM6 – Ilford HP5+