The Blog with words & pics you like to check!

Articles tagués “Ho Chi Minh Road

Vietnam Central Highlands – Road Trip to Quang Binh

051_140417.LeicaM6_VN.CentralHighlands

Pour la seconde partie du voyage, notre amie Chi nous a aidé à trouver un guide pour nous accompagner dans une boucle qui devait nous amener dans la province Quang Binh en passant par A Luoi et la route Ho Chi Minh en direction du Nord.

 

Nous sommes donc repartis, Hervé, notre guide et moi. Vissé à sa tablette numérique qu’il sortait à la moindre occasion, Jonny Than n’était pas le moins du monde un aventurier. D’ordinaire, il guidait les touristes à travers les monuments historiques des villes de Hué et Hoi An. Mais je suis mauvaise langue car il a vécu au moins une aventure. Un jour il parti pour un voyage à moto avec un ami, et ce fut effrayant, ils croisèrent de dangereux indigènes au bord des routes! Armés de serpettes et de machettes! Hervé dû lui expliquer que c’était très probablement des paysans qui allaient travailler avec leurs outils… Nous nous trimbalions donc un ado de 32 ans qui outre son manque d’initiative et son don d’envahir mon cadre pendant les prises de vues faisait tout de même son boulot de traducteur.

Si la visite de A Luoi fut agréable et productive, notre passage dans la province Quang Binh fut un échec cuisant. Partis photographier la minorité des Chut, nous nous sommes fait promener d’un village à l’autre sans trouver une seule personne possédant un costume traditionnel. Jonny Than étant dépourvu du moindre pouvoir de persuasion ou de négociation, nous durent nous résoudre à abandonner. Nous avons appris plus tard, que les habitants de cette région proche du Laos se préservent des éventuels problèmes avec les agents gouvernementaux. Il nous avaient volontairement baladé. Certainement à cause de notre look d’espion à la solde du Parti. Après cette déconvenue, le temps du retour à Da Nang avait sonné.

 

Il me restait deux jours à passer à Da Nang et j’avais encore pour mission de réaliser les photos de mariage de Kju et Hervé avant de retourner à Hanoi prendre mon avion. Nous avons fait route vers Hué et le palais de l’Empereur Minh Mang mort prématurément – selon les histoires locales – d’avoir trop donné de sa personne dans son appétit pour le sexe opposé. Une grande partie de la population de Hué et des environs ferait même partie de sa descendance. Quel endroit plus approprié que le mausolée d’un empereur satyriasique?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Vietnam Central Highlands – Road Trip to KonTum

006_140417.LeicaM6_VN.CentralHighlands

Au mois de mars dernier, je retournais pour la troisième fois au Vietnam. Toujours dans le cadre de mon projet de portraits avec les minorités locales, mais cette fois-ci s’en est fini du Nord. Le projet me mène dans les Central Highlands, haut plateaux du centre.

 

Arrivé à Hanoi, j’ai le plaisirs de retrouver quelques amis et de me fondre dans ce dédale citadin dont je ne me lasse toujours pas. Tout juste le temps d’organiser un rendez-vous avec le Musée d’Ethnologie et je m’envole pour Da Nang qui sera mon camp de base durant ce voyage. Le climat y est plus doux et ensoleillé qu’à Hanoi – où le soleil n’a pas fait son apparition une seule fois en un mois et les températures rappellent celles de la France que je viens de quitter. Je suis accueilli chez Hervé et Kju, qui vivent dans la maison familiale en périphérie de la ville. De là, Hervé et moi préparons notre périple. Les années précédentes, j’ai eu la chance d’avoir un ami nord-vietnamien qui m’accompagnait et tenait lieux de guide et traducteur. Se débrouiller avec une carte et trouver son chemin n’est pas vraiment un problème, se faire comprendre par contre…

Je n’ai pas encore vraiment de contacts dans cette partie du pays et il s’avère délicat de trouver une personne disponible, parlant anglais et prêt à partir en expédition du jour au lendemain. Je comptais sur quelques relations mais les pistes n’aboutissent en rien. A l’exception de Tila qui n’est pas vraiment disponible mais aimerai se joindre à nous, qui tente de se soustraire à ses obligations et nous fait patienter pour finalement être contraint de rester à Da Nang… Il me prête toutefois sa moto de bon coeur, m’assurant que si je suis un ami de Son (artiste tatoueur à Hanoi) il n’y a pas de problème. Soit.

En attendant, nous trainons nos basques à Da Nang essayant tant bien que mal de dénicher un guide. Au hasard d’une rencontre, je me retrouve à téléphoner à un photographe français officiant à Hoi An, qui me renvoie vers un guide basé à KonTum, à quelque trois cent kilomètres au Sud-Ouest à vol d’oiseau.

 

C’est le déclic qui scelle enfin le début de l’aventure. Mon appareil photo va pouvoir reprendre du service.

Ce diaporama nécessite JavaScript.