The Blog with words & pics you like to check!

Portrait

Happy New Year 2015 – On sait réveillonner chez Slack

BestWishesLR-2

Une petite photo d’ambiance pour souhaiter la Bonne Année à tous et à toutes!

Publicités

Vietnam Central Highlands – Road Trip to KonTum

006_140417.LeicaM6_VN.CentralHighlands

Au mois de mars dernier, je retournais pour la troisième fois au Vietnam. Toujours dans le cadre de mon projet de portraits avec les minorités locales, mais cette fois-ci s’en est fini du Nord. Le projet me mène dans les Central Highlands, haut plateaux du centre.

 

Arrivé à Hanoi, j’ai le plaisirs de retrouver quelques amis et de me fondre dans ce dédale citadin dont je ne me lasse toujours pas. Tout juste le temps d’organiser un rendez-vous avec le Musée d’Ethnologie et je m’envole pour Da Nang qui sera mon camp de base durant ce voyage. Le climat y est plus doux et ensoleillé qu’à Hanoi – où le soleil n’a pas fait son apparition une seule fois en un mois et les températures rappellent celles de la France que je viens de quitter. Je suis accueilli chez Hervé et Kju, qui vivent dans la maison familiale en périphérie de la ville. De là, Hervé et moi préparons notre périple. Les années précédentes, j’ai eu la chance d’avoir un ami nord-vietnamien qui m’accompagnait et tenait lieux de guide et traducteur. Se débrouiller avec une carte et trouver son chemin n’est pas vraiment un problème, se faire comprendre par contre…

Je n’ai pas encore vraiment de contacts dans cette partie du pays et il s’avère délicat de trouver une personne disponible, parlant anglais et prêt à partir en expédition du jour au lendemain. Je comptais sur quelques relations mais les pistes n’aboutissent en rien. A l’exception de Tila qui n’est pas vraiment disponible mais aimerai se joindre à nous, qui tente de se soustraire à ses obligations et nous fait patienter pour finalement être contraint de rester à Da Nang… Il me prête toutefois sa moto de bon coeur, m’assurant que si je suis un ami de Son (artiste tatoueur à Hanoi) il n’y a pas de problème. Soit.

En attendant, nous trainons nos basques à Da Nang essayant tant bien que mal de dénicher un guide. Au hasard d’une rencontre, je me retrouve à téléphoner à un photographe français officiant à Hoi An, qui me renvoie vers un guide basé à KonTum, à quelque trois cent kilomètres au Sud-Ouest à vol d’oiseau.

 

C’est le déclic qui scelle enfin le début de l’aventure. Mon appareil photo va pouvoir reprendre du service.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Corner Shot – B&E Inventational Portraits

083_140405.B&E.Inventational

Entre deux bières et trois tapas, j’ai pris le temps de mettre un petit photomaton en place dans un coin du Sanglier Qui Fume. Histoire de capturer les ganaches des monstres du freestyle présents au B&E Inventational.

 


Vietnam Memories – Hanoi

035_130415.Vietnam_Delta400

De village en village, de province en province, le temps passé sur la route est souvent ce qu’il y a de plus intense. Mais il est parfois tout aussi enrichissant de poser ses valises pour prendre le temps de vivre au rythme de ceux qui nous entourent. Hanoi fait parti de ses lieux qui m’ont conquis dès les premières minutes et dans lequel j’aime y passer quelques jours ou plus, sans but précis. Juste histoire de prendre le thé sur un trottoir accompagné de quelques amis, de vagabonder dans la vielle ville ou de rouler de nuit le long du Lac de l’Ouest.

Qu’il est bon de se laisser ennivrer  par cette torpeur au milieu de la fourmilière électrique qu’est Hanoi. Rien que d’y penser, j’ai le gout du café en bouche et le bruit des klaxons  dans les oreilles.


Vietnam Memories – Across North

007_130415.Vietnam.Tmax

Offrons-nous un petit retour sur les pellicules ramenées de ma dernière escapade au Vietnam. Après plus de sept mois sans quitter le sol français et une activité photographique un peu ralentie par les aléas de la vie (un vrai travail ça prend du temps…si, si), mon esprit commence à vagabonder tout seul dans les méandres de mes souvenirs de voyage. L’envie de repartir au loin se fait sentir et je ne sais pas vraiment si c’est pour me rassasier ou me donner faim, mais il fait bon se replonger dans les négatifs noirs et blancs, bercé par le doux bruit du scanner.