The Blog with words & pics you like to check!

Ça sent le sapin…

Retour à Nelson pour… le boulot. Les jaloux trouveront bien entendu que ces mots sonnent comme une provocation à tous ceux qui prennent les transports en commun pour se rendre à leur travail, effectuer leur trente-cinq heures hebdomadaire en attendant leur généreux salaire de la fin du mois. Mais si certains se plairaient à envier ma place, je ne suis pas sûr qu’après quelques mois à voyager dans un van, il ne regretteraient pas leur confortable petit siège de bureau et leur café servi tout chaud en appuyant sur un bouton à l’angle du couloir.

A Nelson, le camping (gratuit, faut pas déconner on a payer un van c’est pas pour payer le camping. On est pas radin mais on économise!) c’est au Guppy Park que ça se passe. Je vous fais le tableau rapidement : le parking du skate-park, rempli d’une quarantaine de vans chaque soir, un robinet d’eau et deux toilettes de chantier, oui, ceux en plastique. On a le droit d’y rester deux nuit de suite. Un vigile sous psychotropes veille à ce que tout le monde respecte les règles. Voici pour la maison. En effet, un jour sur trois il faut en trouver une autre.

Le bureau se résume à la bibliothèque, en guerre avec les cyber cafés, puisqu’elle propose le net gratuitement et qu’on peut y rester des heures. Pratique pour charger l’ordinateur, y bosser les photos ou encore y envoyer de gros dossiers. Encore faut-il ne pas être trop presser. La connexion de ma clé internet dans le van est nettement plus rapide.

Ma semaine de boulot – dédiée au gros vélo – a donc commencé en shootant avec Kelly McGarry, un grand trasher blond qui aurait pu sans problème jouer dans Iron Maiden. Quand Vincent Pernin m’a donné son contact, il m’a dit que je devrais bien m’entendre avec lui. Effectivement, le courant est bien passé. Notre première expérience photos aura été un jump sur un terrain de moto-cross. Malheureusement trop court sur ses deux sauts, il préfère éviter le pire et shooter le lendemain sur les pentes de Takaka Hill. Photoshoot dans les plantations de sapins bien alignés qui recouvrent les montagnes du Nord de l’île. `comme les forêts natives sont protégées, les sous-bois de sapins restent l’alternative la plus aisée si on veut tracer des pistes.

Le soir même, nous retournions sur ce fameux jump de moto-cross. A la poussière s’élevant de la crête, nous devinions que quelques motos étaient présentes. C’est comme ça que j’ai que j’ai compris que le jump (en dénivelé négatif) était en fait un step-up pour les motos… malin de gars. Profitant de la présence de véhicules motorisés, Kelly a réussi à gagner quelques km/h pour passer le jump et même aller un peu trop loin. Crash, poussière, clavicule, hôpital. La journée était terminée.

Pour la suite du programme, je me suis octroyer une entracte BMX au skate-park avec Cameron Thelin. Depuis ma fenêtre, celle de la cuisine, j’ai vu un gars aller plus haut et plus fort que les autres dans le bowl. Ecrasant ma timidité d’un coup de talon assuré, je suis donc allé à sa rencontre. Sa timidité à lui, lui disait que ce n’était peut-être pas sérieux de faire des photos avec un inconnu. Mais comme Cameron s’est trouver être un ami d’enfance de Kelly – le monde est petit, Nelson encore plus – et que nous avions alors un ami en commun, il fut ravi de faire quelques photos avec moi. Toujours content de faire quelques images de béton, nous avons profité de la lumière du soir pour sortir quelques beaux clichés.

La suite du programme consistait à faire plus de photos de freeride. Mais avec des riders pas encore cassés. J’ai donc contacté Derek Winwood, qu’Adrian m’avait fortement conseillé de shooter. Derek est un jeune sérieux avec un travail sérieux, un vrai, qui lui occupe la semaine. Nous avons donc profiter du samedi pour faire une sortie dans la Maitai Valley avec son frère Tom et leur pote Boyd – dur de comprendre qui est réellement qui est le frère de qui quand tout le monde s’appelle « Bro ». Pour changer, la piste serpentait entre des… sapins. Décor original qui commence à tourner comme une sinistre récurrence dans mes photos de vélo. « La NZ c’est magnifique, des paysages grandioses bla bla bla, sinon pourquoi on voit que des sapins dans ton reportage? » L’idée germe en moi de faire un portfolio « sapins »

Enfin. Les prochaines images de bike devraient être autour de Christchurch et si je me rappelle bien, il n’y avais pas de forêt de sapins par là-bas. Qui sait, peut-être même qu’il y aura un vélo et un paysage sur la même photo!?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s