The Blog with words & pics you like to check!

(Gpsy) Raining Day

Voilà un week-end à Val d’Isère qui aura été productif… Flairez l’ironie.

Parti de Colmar en short et en T-shirt, j’ai fais un passage éclair à Brides les Bains pour attraper Tom Theberge, dans la même tenue que moi, avant de continuer ma route vers Val d’Isère pour le Gpsy Day. Le temps, que nous savions variable en montagne, nous a prouvé une fois de plus qu’il faisait comme bon lui semblait. Et le temps qui nous attendait au fin fond de la Tarentaise nous a vite poussé à troquer nos tenues de plagistes pour quelques chose de plus chaud. Et étanche.

Ce séjour à Val était pour pas mal d’entre nous la dernière fois que nous allions nous voir dans l’hiver. Une bonne raison pour que le week-end soit festif. Et aux vues des prévisions météo, je présentais une démarche plus festive que photographique se présager.

La soirée de notre arrivée a immédiatement confirmé mes soupçons. Quand après plusieurs bouteilles de rhum, nous avons entamé une partie de pétanque devant l’entrée bondée de la Doudoune, nous savions déjà que le matin serait brumeux.

Il le fut. Le temps aussi. Après un petit dèj les pieds dans la boue et un décollage difficile, nous avons (presque) tous empoigné les pelles pour terminer le parc avec le brouhaha de la fraise en fond sonore. Les Gpsy avaient déjà bien avancé et la veille du jour J, il ne restait que deux modules à terminer et quelques lissages a faire sur le reste. Les premiers coups de pelles furent laborieux, mais au fil de la journée, le parc prit la forme voulue.

Le lendemain matin, malgré la bonne volonté dont je prévoyais de faire preuve, la pluie ma vite convaincu de ne pas sortir l’appareil et de zoner sous les tentes où tout le monde se pressait. Louis Garnier, plus vaillant que moi parti shooter les riders qui eux préféraient profiter du parc que de savoir s’ils étaient secs. La journée fut aussi humide qu’arrosée et le soir venu, il fallu terminer le fût avant de rendre la tireuse à son propriétaire. Lourde tâche, mais pas désagréable pour autant. Malgré le temps tout le monde a garder le sourire, les pieds dans la boue.

C’était presque agréable de se retrouver dans un spot des plus gipsy qui soit, accompagnés des pires conditions et des meilleurs potes. Personne ne se prend vraiment la tête et ou tous le monde apprécie d’être ensemble.

Comme tout les printemps, une saison se termine et je ne vais pas revoir beaucoup d’entre-eux avant un bail. Alors merci à vous les Gspy et à très bientôt.

Advertisements

Une Réponse

  1. hey bien mon fabou mon befa des montagnes ,je t’ai laisse un dimanche soir et il fessait beau et chaud dans ma tête que d’avoir passe la journée ,entre éclat de rire et gorge de bière j’ai pas eut l’occasion ou alors peut être mais…. souvient plus .alors pour te dire a quelle point ta compagnie va me manque et pas seulement pour tes talent de photographe ni ta tête de jack nicolson , tes fesses poilu ton regard persan et ton poil doux

    alor bon vent camarde good luc tooo you aux pays des hobbite

    mai 11, 2010 à 5:34

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s