The Blog with words & pics you like to check!

Nouveau

Comment le pire est arrivé…

012_140205.Nikon801_BonneAnnee

Les journées au bureau sont bien mornes, le soleil ne brille pas de l’hiver sur la maison des entreprises de Cons Sainte Colombe, alors pour ne pas sombrer dans le puits sans fond de la mélancolie, nous avons recourt à l’humour. Nous en usons toutes les facettes, en explorons les recoins les plus sombres et nous aventurons parfois même sur les pentes glissantes du mauvais goût. Sans jamais déraper hors de contrôle, cela va de soi.

L’idée fut lancée par une de nos têtes pensantes – dont je tairai le nom par respect pour ses proches – inspiré par la performance d’Alexander Polli pour ses voeux 2013 (http://www.youtube.com/watch?v=HZ3pvBHw_ZA) Julien fera donc ses voeux 2014 en wingsuit en passant au travers d’un… anus géant.

Nous sommes passés par toute une série de tests techniques qui nous ont conduits à choisir de la nappe en papier de mauvaise qualité afin d’y apposer notre griffe. Ni une ni deux, j’ai sorti un pinceau et la peinture pour réaliser mon plus imposant dessin à ce jour. Une vraie réussite.

Ne nous restait plus qu’à se placer au beau milieu du couloir de l’Ensa pendant que Julien et Freddy se préparaient au sommet du Brévent. Compte à rebours, décollage, stress, explosion anale, euphorie. Julien entrait dans l’histoire et déchainait le petit buzz internet que vous savez : Slackline Pirate Episode5

Encore une belle journée de boulot chez Slack.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vietnam Memories – Hanoi

035_130415.Vietnam_Delta400

De village en village, de province en province, le temps passé sur la route est souvent ce qu’il y a de plus intense. Mais il est parfois tout aussi enrichissant de poser ses valises pour prendre le temps de vivre au rythme de ceux qui nous entourent. Hanoi fait parti de ses lieux qui m’ont conquis dès les premières minutes et dans lequel j’aime y passer quelques jours ou plus, sans but précis. Juste histoire de prendre le thé sur un trottoir accompagné de quelques amis, de vagabonder dans la vielle ville ou de rouler de nuit le long du Lac de l’Ouest.

Qu’il est bon de se laisser ennivrer  par cette torpeur au milieu de la fourmilière électrique qu’est Hanoi. Rien que d’y penser, j’ai le gout du café en bouche et le bruit des klaxons  dans les oreilles.

Vietnam Memories – Across North

007_130415.Vietnam.Tmax

Offrons-nous un petit retour sur les pellicules ramenées de ma dernière escapade au Vietnam. Après plus de sept mois sans quitter le sol français et une activité photographique un peu ralentie par les aléas de la vie (un vrai travail ça prend du temps…si, si), mon esprit commence à vagabonder tout seul dans les méandres de mes souvenirs de voyage. L’envie de repartir au loin se fait sentir et je ne sais pas vraiment si c’est pour me rassasier ou me donner faim, mais il fait bon se replonger dans les négatifs noirs et blancs, bercé par le doux bruit du scanner.

Analog Bosnia – Part3

034_130307.Bosnianalog_Blog3

Retour au noir et blanc pour la dernière pellicule chargée dans le Lubitel, entre jour blanc et béton. Ce format carré que procure le moyen format est définitivement devenu un incontournable lorsque je décide de remplir quelques pellicules. Comme si tout se mettais en place naturellement dans le prisme de visée, ne resterai plus a déclencher. Ce n’est pas exactement le cas, certaines photos sont – comme souvent – bonnes a jetées. Mais reste un équilibre et une harmonie uniques à ce format qu’est le 6×6.

Le tour est maintenant fait des quelques pellicules ramenées de trois semaines au pays des mangeurs de Cevapacici, où règne une atmosphère étrange d’après-guerre pas encore consumée. Un résumé d’une aventure où le plaisir de skier était toujours voilé par la sensation de ne pas être à notre place.

Le malaise que nous ressentions à nous "amuser" – car c’est véritablement ce que nous faisons – dans des lieux qui témoignaient encore d’évènements qui avaient déchirés le pays vingt ans plus tôt, ce malaise a très vite été balayé par les encouragement des personnes que nous avons rencontrés sur place. Que ce soit Lejla se démenant pour avoir des autorisations, de grands costauds pour tirer le bungy ou un grand père tentant de converser. Et malgré quelques galères, ce sont les bosniaques qui ont fait de cette expérience, une bonne expérience. Merci à tous ceux que nous avons rencontré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Analog Bosnia – Part2

029_130820.Bosnianalog_Blog2

Petite parenthèse couleur. Des gosses à la neige, une équipe de gitans sur un vieux tank, un couple qui nous a pris sous son aile, de vieux serbes éméchés et du ski dans les quartiers populaires vieillis, notre passage en Bosnie-Herzégovine aura aussi été coloré. Et bien que le film noir et blanc se prête parfaitement à l’atmosphère du pays, je reste toujours accroché à la couleur. Pas besoin d’une large palette chatoyante quand le voyage donne tout simplement son sens à ces trois mots : "haut en couleur"

Nos actions, rencontres, poisses et autres aventures méritaient au moins une petite pellicule couleur.

Lomo Lubitel et Fuji Provia100 et Reala100

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 44 followers